Nous joindre À propos de nous Plan du site Liens English Version Accueil
   

















Et vous, que faites-vous? N’hésitez pas à nous envoyer une lettre ou un message électronique. Nous l’afficherons sur notre site Web.
Vos reussites

Messages sur la violence familiale

Vous pouvez amorcer une campagne de sensibilisation dans votre milieu de travail. Nous avons élaboré des messages sur la violence familiale pour ce besoin. Vous pouvez y insérer le nom et le numéro de téléphone de votre milieu de travail ou de votre région. Communiquezles à vos employés, mais n’oubliez pas de les accompagner de politiques et de pratiques de soutien. Organisez d’abord des séances de sensibilisation à la violence familiale, et puis commencez à faire circuler les messages. Vous pouvez aussi afficher les messages sur les talons de chèque de paye, les envoyer au personnel par courrier électronique, les publier dans un bulletin ou les poser sur les babillards du bureau.

Peu importe votre contribution, en tendant la main aux employés victimes de violence, vous aidez non seulement ces personnes, mais d’autres employés et peutêtre l’ensemble de votre milieu de travail. Les mots et les gestes d’appui et d’approbation peuvent faire la différence. La promotion de communautés, de milieux de travail et de foyers plus sains et plus sécuritaires profite à tout le monde.

Messages généraux sur la violence familiale

• La violence familiale est un abus de pouvoir au sein d’une relation personnelle ou intime. Elle prend plusieurs formesdifférentes: physique, psychologique, sexuelle, financière, spirituelle.

• La violence psychologique ou émotive peut comprendre les menaces de séparation ou de suicide, les menaces de mise à mort des animaux familiers, les insultes, les critiques constantes et l’endommagement de biens.

• De nombreuses personnes vivant avec la violence se culpabilisent. Si vous êtes victime de violence familiale, vous n’êtes pas à blâmer. Quelqu’un essaie de vous dominer.

• Ce n’est pas toujours facile de cerner les victimes de violence. La violence familiale peut atteindre la personne au foyer et au travail.

• Tout le monde peut être victime de violence familiale, mais certaines personnes sont plus vulnérables que d’autres, comme les personnes handicapées, les femmes et les aînés.

Retour au haut de la page

Messages sur la violence familiale et le milieu de travail

• Lorsque la violence familiale envahit le milieu de travail, elle peut

• nuire à la productivité des employés;

• être cause d’absentéisme;

• jouer sur le moral des employés;

• mettre tous les employés à risque;

• coûte très cher à l’employeur.

• La violence familiale peut s’infiltrer dans le milieu du travail et menacer la sécurité de tout le monde. Appelez __________ pour exprimer vos préoccupations ou prendre des mesures qui vous aideront à vous sentir en sécurité.

• N’importe qui peut être victime de violence familiale. Si vous être victime de violence familiale à la maison, vous pouvez obtenir de l’aide. Nous nous soucions de votre mieux-être. Pour obtenir de l’aide, composez le _____________ ou parlez au directeur du personnel, ___________________.

Retour au haut de la page

Créer un milieu de travail respectueux

• Le harcèlement sexuel est un type particulier de harcèlement en milieu de travail. Il touche à la fois les femmes et les hommes. Le harcèlement sexuel comprend les comportements, les remarques, les gestes ou les contacts d’ordre sexuel non désirés.

• Le harcèlement au travail n’est pas confiné à un environnement précis. Il peut se produire à tout endroit ayant un lien avec le travail: cafétéria, séances de formation, voyages d’affaires, activités sociales organisées par le milieu de travail, aires de stationnement, toilettes.

• Tous les employés doivent se porter un respect mutuel. Les employés qui harcèlent les autres seront tenus responsables de leur comportement. Selon la loi, les employeurs ont la responsabilité de prévenir et d’éliminer le harcèlement en milieu de travail.

• Chez (insérer le nom de l’entreprise), nous travaillons en équipe. Nous valorisons donc votre travail et la personne que vous êtes. Si vous ou un de vos collègues êtes victimes de violence familiale et désirez obtenir de plus amples renseignements, adressez-vous à votre représentant syndical, (?), ou au directeur du personnel, (?).

Retour au haut de la page

Services aux personnes victimes de violence familiale

• Les victimes de violence se sentent souvent seules. Il y a des gens qui vous comprennent et qui se soucient de vous. Pour obtenir des renseignements ou de l’aide, vous pouvez composer les numéros suivants: (Insérez la liste des numéros de téléphone des services d’aide de votre région, comme la maison de transition ou une ligne d’écoute. Remarque: La ligne d’écoute CHIMO dessert l’ensemble du Nouveau-Brunswick.)

• Les victimes de violence familiale peuvent être admissibles à l’aide du Programme d’aide juridique en matière de droit de la famille du Nouveau-Brunswick. Elles peuvent obtenir de l’aide sur des questions de droit familial comme les pensions alimentaires pour enfants et pour conjoint, la garde des enfants et le droit de visite.

• La séparation et le divorce peuvent exacerber les conflits. La Division des services aux tribunaux du ministère de la Justice du Nouveau-Brunswick offre un cours gratuit sur le rôle parental après la séparation pour aider les parents à traiter avec les problèmes juridiques et émotionnels associés à la séparation. Le numéro sans frais est le 1 888 236-2444.

• Les maisons de transition offrent un environnement sûr aux femmes victimes de violence familiale. En plus de leur fournir un soutien et des renseignements, elles peuvent aider les femmes à reprendre le contrôle de leur vie.

• La deuxième page de tous les annuaires téléphonique du Nouveau-Brunswick donne des renseignements sur la violence, de même que le numéro de téléphone des maisons de transition ou d’hébergement, des organismes de counseling et d’autres services de soutien.

Retour au haut de la page

La violence familiale et le droit

• Rappelez-vous que toutes les formes de violence sont inadmissibles. Le harcèlement, les coups, les gifles, les menaces et les insultes ne sont pas des marques de respect. Ils ne sont surtout pas des expressions d’amour!

• Il y a des gens qui croient qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent entre les quatre murs de leur maison. C’est faux. Il est illégal d’agresser une autre personne… même chez soi.

• Saviez-vous que les voies de fait n’exigent pas un contact physique? Si quelqu’un menace de vous faire du mal, d’endommager vos biens ou de faire du mal à vos enfants ou à vos animaux familiers et que vous êtes raisonnablement porté à croire que cette personne donnera suite aux menaces, celles-ci peuvent être considérées comme des voies de fait.

• Si votre partenaire vous rabaisse ou contrôle le temps que vous passez avec votre famille ou vos amis, cela peut être considéré comme de la violence émotive.

• Si vous avez mis fin à une relation et que votre ancien partenaire vous suit, vous appelle ou vous envoie des cadeaux non désirés, vous êtes peutêtre l’objet de «harcèlement criminel », appelé harcèlement tout court le plus souvent. Gardez un registre des actes et communiquez avec la police.

• L’engagement à ne pas troubler l’ordre public est un autre recours judiciaire que vous pouvez envisager si vous avez de bonnes raisons de penser que votre partenaire va continuer de vous menacer ou vous faire du mal. Il ne peut pas être utilisé lorsque des voies de fait ont déjà été commises. Les conditions de l’engagement à ne pas troubler l’ordre public peuvent, entre autres, interdire à votre agresseur de se rendre à votre lieu de travail. Parlez à la police.

• Les ordonnances d’un tribunal de la famille concernant la garde et le droit de visite des enfants peuvent inclure des conditions interdisant à votre partenaire de vous harceler pendant qu’il exerce son droit de visite.