Nous joindre À propos de nous Plan du site Liens English Version Accueil
   

















Et vous, que faites-vous? N’hésitez pas à nous envoyer une lettre ou un message électronique. Nous l’afficherons sur notre site Web.
Vos reussites

Fiche d’information 1: Qu’est-ce que la violence familiale?

La présente fiche d’information donne un aperçu de la violence familiale et de certaines définitions que les employeurs doivent connaître. Bon nombre de personnes de gens croient que la violence familiale se limite aux mauvais traitements physiques. Toutefois, la violence familiale prend différentes formes. Elle peut être psychologique, sexuelle, financière ou spirituelle.

 

Types de violence conjugale subie par les femmes et les hommes, 1999  La violence physique comprend : frapper, pincer, gifler, pousser, donner des coups de poing ou de pied, brûler, poignarder ou fusiller. Elle peut aussi comprendre les menaces de préjudice.

  La violence psychologique (parfois appelée violence émotive ou verbale) comprend les critiques, les injures, la jalousie, l’isolement de la famille et des amis et les menaces de séparation ou de suicide lorsque la victime ne collabore pas.

  La violence sexuelle s’entend des attouchements et des rapports sexuels non désirés. Elle peut comprendre le contrôle des naissances, les grossesses ou avortements non désirés et la transmission de maladies transmissibles sexuellement (MTS).

  L’exploitation financière a lieu lorsqu’une personne utilise l’argent pour dominer une autre personne. Elle peut la forcer à lui remettre une partie ou la totalité de son salaire ou lui interdire l’accès à son propre argent.

  La violence spirituelle a lieu lorsqu’une personne utilise des questions religieuses ou spirituelles pour dominer une autre personne. Elle peut, par exemple, la forcer à adopter une croyance religieuse particulière ou à abandonner sa religion.

Le graphique A illustre les types de violence conjugale les plus courants et leurs répercussions différentes sur les hommes et les femmes en 1999.

Retour au haut de la page

Toutes les formes de violence sont inacceptables!
Plusieurs constituent une infraction à la loi.


Les femmes sont majoritairement victimes de tous les types de violence conjugale, 2000Tout le monde peut être victime de violence familiale. Les personnes handicapées, les femmes, les hommes, les jeunes, les personnes âgées et les partenaires de même sexe peuvent être victimes de mauvais traitements et de violence. Les victimes de violence familiale se trouvent dans toutes les classes socio-économiques et dans toutes les cultures. Peu importe le sexe ou la relation en cause, la violence familiale se caractérise par un déséquilibre de pouvoir, où une personne tente d’en dominer une autre. L’agresseur utilise souvent l’intimidation, la peur et les mauvais traitements pour maintenir son contrôle. Selon l’enquête sur la violence familiale de Statistique Canada en 2000, 8 p. 100 des femmes et 7 p. 100 des hommes ayant participé à l’enquête téléphonique ont déclaré avoir été victime d’une forme quelconque de violence dans leurs relations personnelles au cours des cinq dernières années. 

Même si tout le monde peut être victime de violence familiale, certaines personnes sont plus vulnérables aux mauvais traitements que d’autres, par exemple les personnes handicapées. Selon le graphique B, dans les relations conjugales, les femmes sont plus susceptibles de subir les conséquences graves et négatives de la violence, telles l’enlèvement, le harcèlement criminel et le meurtre.