Nous joindre À propos de nous Plan du site Liens English Version Accueil
   

















Et vous, que faites-vous? N’hésitez pas à nous envoyer une lettre ou un message électronique. Nous l’afficherons sur notre site Web.
Vos reussites

Fiche d’information 3: Certains effets de la violence sur le milieu de travail

La présente fiche d’information décrit certains effets de la violence familiale sur le milieu de travail, ainsi que les différentes façons dont la violence au foyer envahit le milieu du travail. Comme la violence familiale est généralement perpétrée au foyer, beaucoup de gens sont portés à penser qu’il s’agit d’une affaire privée. La violence n’est pas une affaire privée – c’est l’affaire de tout le monde. Personne ne mérite d’être maltraité. Les conséquences de la violence conjugale sur le milieu de travail sont bien documentées. En plus des effets psychologiques dévastateurs, comme la dévalorisation, la colère, la culpabilité, l’insomnie et la dépression, il existe d’autres répercussions.

Autres conséquences de la violence conjugale pour les victimesD’après le graphique, qui provient de l’Enquête sociale générale de Statistique Canada (1999), les femmes victimes de violence conjugale sont plus susceptibles que les hommes de subir des blessures ou d’avoir besoin de soins médicaux. Cela veut dire qu’elles pourraient avoir besoin d’un temps d’arrêt dans leurs activités quotidiennes, y compris le travail, pour composer avec la violence.

Le stress qui accompagne la violence familiale influe évidemment sur la capacité de travailler. Lorsque c’est le cas, les effets se font ressentir sur les collègues.

Ce tableau (PDF 69 k) cidessous fait ressortir certaines des façons dont la violence au foyer nuit au rendement au travail, s’insinue dans le milieu de travail et atteint les autres employés et l’employeur.